• Cusco et la vallée sacrée

    Du 6 novembre au 6 décembre 2015

     

    Notre arrivée à Cusco ne se fait pas sans mal. La circulation est dense, les policiers aux feux rouges complètement inutiles (on nous fait signe de passer dans une ruelle à une voie alors qu'il y a des voitures qui arrivent en face...) et on fini par se retrouver devant un escalier dans une rue en très forte pente. On entame une marche arrière et on enclenche le 4x4 boîte courte pour se sortir de cet endroit. On fini par arriver au (seul) camping de la ville, réputé pour être un nid à overlander. C'est en effet le cas, on se retrouve au milieu de 5 véhicules Allemands. Ambiance!

     

    On retrouve Veronika et Michael que nous avions quittés quelques jours plus tôt. Ils sont déjà là depuis quelques jours et ont eu le temps de bien visiter la ville. Veronika et moi allons tout de même faire un Free Walking tour (Tour gratuit de la ville à pieds) où l'on en apprend un peu plus sur les différents quartiers de Cusco.

     

    Cusco      Dégustation de Pisco Sour, la boisson nationale

     

    Alors que nous étions parties, Laurent reçoit un coup de fil de ses frères et sœurs. L'état de santé de sa grand mère est très préoccupant. On envisage donc de faire une pause dans le voyage afin qu'il rentre passer un peu de temps avec elle. La complexité de la suspension du permis d'import de la voiture (la procédure peut prendre plusieurs jours!) nous fait changer d'avis: il partira seul en Nouvelle-Calédonie pendant que je resterai à Cusco. Une séparation de près de 3 semaines alors que nous sommes constamment ensemble depuis plus d'un an et demi!

     

    Heureusement je ne suis pas seule au camping. Alors que Veronika et Michael sont partis pour de bon (il y a peu de chance qu'on se recroise pendant ce voyage à présent), le camping est toujours bien peuplé. Entre autre, une famille de français, eux aussi coincés au camping en attendant des nouveaux injecteurs de France.

    Les soirées tous ensemble s'enchainent que ce soit près du feu ou au chaud dans le camping car d'Adeline et Olivier. En effet les averses de pluie et de grêle se succèdent...

    Mes journées sont partagées entre descente en ville pour faire un peu de shopping (j'ai quelques commandes à honorer), l'écriture d'article pour le blog (le chargement des photos est looooong) et les discussions avec les voisins. Dans l'ensemble le temps passe assez vite, la routine s'installe et l'ambiance au camping est bonne. Surtout qu'un autre couple de français (Marie Jo et Guy) vient s'installer à coté de Dumbo. En fait ils étaient déjà là à notre arrivée il y a quelques jours et j'ai la (bonne) surprise de les revoir. Ce n'était pas prévu.

     

    Grêle sur Cusco      Pastis et olive, on s'y croirait!      J'attend toujours mon oeuf!

     

    Laurent revient le 27 novembre (soit 17 jours après être parti) et comme tout le monde ne va pas tarder à repartir chacun de son côté nous décidons d'aller au restaurant tous ensemble.

     

    De G à D : Alexis, Adeline, Marie-Josée, Guy, Laurent, Lise, Olivier, Thomas      Cusco      Cusco

     

    Les toits de Cusco      La fameuse pierre à 12 angles      Burger végétarien avec vue sur les toits de la ville

     

    Mardi 1er décembre, on est prêt à repartir. Faux départ, les routiers bloquent la ville, impossible d'y rentrer ou d'en sortir... Tant pis, on partira demain. En attendant nous allons visiter le site Inca qui se trouve à deux pas du camping : Saqsaywaman (oui je sais pas facile à dire!)

     

    Saqsaywaman      Saqsaywaman      Saqsaywaman

     

    Les fameux murs incas qui s'imbriquent parfaitement sont présents partout. Certaines pierres sont d'une taille impressionnante.

    Lorsque nous pouvons enfin quitter la ville, nous partons visiter deux autres sites tout proche : Pukapukara et Tambomachay. Tous ces sites (et bien d'autre) se trouvent sur le boleto touristico (billet touristique) vendu S/130 (environ 37€) soit une belle somme pour le Pérou. Comme nous n'étions pas prêts à dépenser autant pour visiter des ruines, nous avons récupéré les billets d'une caravane de Français qui était de passage au camping et avons visité les sites qu'ils n'avaient pas vu.

     

    Pukapukara      Tambomachay      Tambomachay

     

    Nous voici donc à Chinchero toujours grâce au fameux boleto. Toujours de beaux murs et terrasses incas mais aussi une très belle église (construite sur des fondations incas) dont le plafond est entièrement peint. Malheureusement les photos sont interdites à l'intérieur.

     

    Chinchero      Chinchero      Chinchero

     

    Nous partons ensuite à Moray, encore un site Inca. Ici toujours des terrasses mais cette fois-ci en rond. L'endroit servait à priori de laboratoire agricole Inca. Trois cent variétés de pommes de terre, du quinoa et tout un tas d'autres graines étaient cultivés ici à différentes altitudes et expositions.

     

    Moray      Moray

     

    On continue notre route vers le nord jusqu'à Maras et son impressionnante saline. Le site est utilisé depuis des lustres (il était déjà en service avant les Incas)! Rien n'a changé dans la méthode : la source chaude et salée qui sort ici est déviée dans différents bassins de décantation ici et là. Le soleil assèche le tout et le sel est récolté. Comme nous sommes presque à sec, nous repartons bien sûr avec 1kg de fleur de sel et un peu de sel rose (pour les viandes rouges)

     

    Salinas de Maras      Salinas de Maras      Salinas de Maras

     

    Vient maintenant la grande question : Machu Picchu ou pas Machu Picchu? Au vu de la météo nous faisons une croix dessus. En effet, seule de la pluie était annoncée. Ajoutez à cela des centaines de touristes et une ambiance "machine à fric", nous avions peur d'être déçus, d'autant que des sites incas, on en a "bouffé" ces derniers jours. A la croisée des chemins, à Urubamba, nous nous arrêtons déjeuner et vérifions une dernière fois la météo. Surprise! On s'aperçoit qu'il y a deux jours de beau temps qui s'annoncent! Ni une ni deux on chamboule nos plans et faisons route jusqu'à hidroelectrica. C'est le point d'entrée "petit budget" au Machu Picchu: d'ici vous rejoignez Aguas Calientes et la montagne sacrée à pied. Nous déposons la voiture chez le Señor Escobar (Eliseo pas Pablo!) qui va garder un œil dessus pendant notre absence.

     

    En route pour le Machu Picchu      Retour du Machu Picchu

     

    Bien sur il y a d'autres moyens de visiter le site mais le train étant hors de prix (pour de pauvres voyageurs comme nous) nous optons pour la marche. C'est donc parti pour 12km le long de la voie ferrée. A midi, nous arrivons à notre auberge de jeunesse à Aguas Calientes. Le ciel est bleu et le soleil est toujours de sortie. On n'hésite pas une seconde : on montera au Machu Picchu dès cette après midi pour profiter du beau temps. Bon on "triche" un peu puisqu'au lieu de monter à pied nous prenons le bus (il faut compter environ 1h à pied et comme il est déjà 13h30 et que le site ferme à 17h nous voulons optimiser notre temps là haut).

    Nous faisons notre entrée au Machu Picchu à 14h. C'est presque désert. Nous sommes une petite centaine à nous partager l'immense site. Nous déambulons pendant quelques heures, discutant avec des touristes péruviens ou suivant un tour guidé d'américains pour glaner quelques infos et anecdotes sur le site. Nous quittons l'endroit à la fermeture lorsque les gardiens nous mettent dehors et il nous faut environ 45 minutes et descendre 1300 marches pour rejoindre notre auberge. Voilà une journée bien remplie!

     

    Pour être honnêtes, le Machu Picchu ne nous a pas plus impressionné que ça, comme souvent les sites super connus et médiatiques, que tu t'es déjà imaginé plusieurs fois avant de les voir en vrai. Hormis l'emplacement qui est pour le coup vraiment exceptionnel et la vue globale que l'on peut facilement apprécier depuis la cabane des gardes, les ruines en elles mêmes ne sont pas plus impressionnantes que celles de Teotihuacan au Mexique ou encore Tikal au Guatemala. Nous pensons que pour vraiment tomber sous le charme de ce site il faut soit être un passionné d'histoire pré hispanique (ce que nous ne sommes pas), ou alors carrément un novice qui découvre ces premières grandes ruines (ce que nous ne sommes plus).

    Bon dans tous les cas si l'opportunité se présente, le Machu Picchu vaut quand même le déplacement. 

     

    En route pour le Machu Picchu       Ici pas de vache, c'est nous qui regardons passer les trains      Papillons aux ailes transparentes

     

    Machu Picchu      Machu Picchu      Machu Picchu

     

    Viscache, nouvel habitant du Machu Picchu      Le Huanay Picchu (Jeune montagne)      Machu Picchu

     

    Voilà qui marque le début de la fin de nos aventures péruviennes : il ne nous reste plus qu'à aller découvrir Arequipa et le Canyon de Colca avant de filer vers le Lac Titicaca et la Bolivie.


  • Commentaires

    1
    mémé lolo
    Samedi 19 Décembre 2015 à 21:59

    bel article, intéressant et pas trop long. Les papillons sont un clin d'oeil pour venin ?cool

      • Dimanche 20 Décembre 2015 à 15:20

        Si tu trouves celui là pas trop long attend de voir le suivant!

        Pas spécialement de clin d'œil sur ce coup, je les ai juste trouvé super originaux.

    2
    claude
    Samedi 19 Décembre 2015 à 22:04
    Oui excellent article ....com dab et superbes photos! !on voyage on voyage nous aussi!
    3
    Mamie MW
    Dimanche 20 Décembre 2015 à 00:33

    Toujours intéressant votre beau conte rendu, Bonne  route, et bisous.

    4
    Dimanche 20 Décembre 2015 à 00:56
    Sissi
    Well done and great pictures!
      • Dimanche 20 Décembre 2015 à 15:20

        Vielen Dank!

    5
    Marie-Jo et Guy
    Dimanche 20 Décembre 2015 à 11:40

    Nous gardons un excellent souvenir des moments passés ensemble. Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année sans doute en Bolivie et toujours de belles rencontres et découvertes au fil du voyage. Bises

     

      • Dimanche 20 Décembre 2015 à 15:18

        Joyeuses fêtes à vous aussi! Nous sommes en effet en Bolivie depuis 5 jours.

        Tu as vu Guy? Pas de photo de Land Rover tout démonté! ;)

    6
    mamie cricri
    Lundi 21 Décembre 2015 à 14:57

    bonjour les voyageurs...toujous de magnifiques photos !!!!et beaucoup de choses à lire.....bonne continuation en Bolivie bisous

    7
    Veronika
    Lundi 21 Décembre 2015 à 17:22

    Hey, you took your "pets" with you to Machu Picchu! Our three "chaots" will be very envious of that!!!

    Beautiful pictures. And I will copy the text, so I can read more - and hopefully understand more - later on the campground in Cachi.

    The Internet cafe is closing down now - Siesta time till the evening.   Veronika

     

     

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 21:36

        Yes we took them! Mama monkey was a little bit too big to fit in my backpack with all the other stuff so I only took the baby.

        I'm sure you can get most of it, maybe even more than me when a read your report in german! :)

         

    8
    venin
    Mardi 22 Décembre 2015 à 16:33

    Les papillons sont magnifiques, joyeux noël les jeunes ! bises venin

      • Mardi 22 Décembre 2015 à 21:31

        Venant de toi sacré compliment! ;)

        Joyeux noël à ta petite famille (t'as vu j'ai pas dit "Joyeux noël la vieille"!) wink2

    9
    VERO
    Vendredi 25 Décembre 2015 à 18:08

    JOYEUX NOEL A TOUS LES DEUX BISES

      • Vendredi 25 Décembre 2015 à 22:28
        Merci! Joyeux Noël à toi aussi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :